Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les Sisters

  • : Maboulsisters
  • Maboulsisters
  • : Deux sœurs partagent leurs délires et déboires de tous les jours à Maboulworld
  • Contact

Pour écrire aux sisters

maboulsisters@gmail.com

Archives

Pages

3 juillet 2013 3 03 /07 /juillet /2013 13:42

Comme vous avez déjà pu le voir dans de précédents billets, les sisters adorent les animaux.

 

Elles ont "grandi" entourées d'animaux, notamment parce que la Mama est une vraie gaga des bêtes (c'est pour ça qu'elle nous aime), et qu'elle avait l'habitude de ramener à la maison tous les animaux blessés qu'elle pouvait rencontrer afin de les soigner, de l'hirondelle à l'aile cassée, à la tortue retrouvée sur le dos !

 

Bref, ainsi conditionnées, il leur est impossible de ne pas intervenir en voyant une de leurs amies les bêtes en détresse.

 

C'est ainsi qu'un soir, ou plutôt une nuit puisqu'il était près d'une heure du matin, les sisters ont volé (aussi haut que peuvent voler une patate et une dinde...) au secours de Junior, un adorable mais particulièrement stupide berger allemand.

 

Après avoir raccompagné tout le monde après une soirée, et alors qu'elles parcouraient le chemin séparant le parking de leur maison, les sisters entendirent une sorte de "couinemissement".

 

Un "couinemissement" ????

 

Oui, oui, un "couinemissement" ! Une curieuse lamentation, à mi-chemin entre le couinement et le gémissement. Un truc qui te glace le sang quand tu l'entends !

 

- "Kekcékcebrui ?" s'exclamèrent de concert les deux frangines, avec un regard empli de terreur, chacune cherchant désespérement dans le regard de l'autre une explication plausible et rassurante à ce bruit semblant tout droit sorti d'une histoire de Stephen King.

 

Comme à leur habitude, c'est à dire, courageuses, mais pas tellement téméraires, les sisters hatèrent le pas pour rentrer à la maison.

 

"Houuuuuuuuuu Houuuuuuuuuwwwwwwouuuuuuuuuuuu"

 

Cette fois-ci ce fut plutôt un "couinelement"... (mi-couinement mi-hurlement... voyoooons !! Dites pas que vous n'avez pas compris ???)

 

Les sisters étaient paralysées sur place.

 

"Mais putain c'est quoi çaaaa ?"

 

Au lieu de courir se réfugier chez elles, comme toute personne normale l'aurait fait, les sisters, elles, maladivement curieuses, ne purent se résoudre à rentrer chez elles avant de découvrir l'origine du "bruichelou". (terme scientifique utilisé par la N.A.S.A pour définir un bruit à l'origine non identifée..... Si, si, c'est vrai !).

 

Se sentant soudain d'humeur "Scoobidooesque", les sisters décidèrent qu'elles voulaient résoudre ce mystère.

 

Patate dégaina ses clefs... "ça peut servir de couteau au cas où ça nous attaquerait !"

 

Dedin brandit sa petite brosse à cheveux de son sac... "ça peut...griffer ? Non ??"

 

Ainsi armées, (enfin... si l'on peut dire...) les sisters se dirigèrent vers l'endroit d'où semblait venir le "couinelement".

 

Le bruit semblait venir de derrière un transformateur électrique longeant un petit ruisseau.

 

Tout doucement, elles contournèrent le transformateur et se retrouvèrent au bord du  petit canal d'évacuation d'eau, sec à cette période de l'année.

 

Et là.... Tadaaaaa....  un chien !

 

Un jeune berger allemand, assez dodu, se trouvait là, dans le canal asséché, hurlant à la mort car il n'arrivait pas à en ressortir seul.

 

Le chien était assis, les yeux tristes à pleurer, devant sans doute espèrer qu'à force de hurler comme un damné, il allait réussir à se retrouver hors du canal comme par magie.

 

- "Hoooo, le pauuuuuuvre !!"

 

- "Il faut qu'on l'aide !"

 

Ni une, ni deux, Dedin sauta dans le canal. (bon ok... elle s''était laissé glisser tel un sac de patates après s'être assise au bord, mais c'est comme ça que les dindes sautent !!!)

 

Il faut préciser que ce fameux "canal" est d'une profondeur abyssale d'environ 1,20 m...

 

Les sisters en ayant déjà eu un, savent qu'un chien de cette race peut sauter assez haut, même sans élan, et pensèrent naïvement que ça serait du gateau que de faire sortir ce chien de ce tout petit canal.

 

Vie de merde, quand tu nous tiens...

 

Le chien restait là, posé sur son séant, et regardait Dedin d'un air dépité.

 

Un petit coup d'oeil au collier... il s'appelle JUNIOR.

 

"Coucou JUNIOOOOR, Tiens bon ! Tu es sauvé ! On va te sortir de là" entonèrent, confiantes, les sisters.

 

1ère stratégie :


Dedin : "Moi je l'aide à placer ses pattes avant sur le bord du canal et toi tu restes en haut et tu l'appelles, tu tapes des mains sur tes genoux pour l'encourager à sauter".

 

Patate : "Ok, bonne idée ! Allez hooop Junior hoop ! Allez Junior ! Hop ! Hop ! Hop" (Celui qui dit "HOPA GANGNAM STYLE" s'en prend une !)

 

Après 10 minutes de "Allez hop" inefficaces, il était temps de changer de stratégie.

 

 * * *

 

2ème statégie :


Patate: "Bon, il manque manifestement de confiance en lui. Moi je vais essayer de le tirer un peu par les pattes avant et toi tu lui pousse l'arrière train. Ca devrait déclencher chez lui le réflexe de sauter."

 

Dedin : "Ok on essaye. T'as pas peur qu'il te bouffe les mains ?"

 

Patate : "Ben non, pas jusqu'à ce que tu ramène ta grande gueule ! Mais maintenant je vais y penser c'est sûr !!"

 

5 minutes plus tard.... Junior semble être dépourvu du moindre réflexe.

 

Junior se laisse pousser d'un côté, tirer de l'autre, mais ne bouge pas, comme s'il n'était pas concerné le moins du monde par la situation.

 

Dedin : "Continue d'essayer de le soulever par les pattes avant, mois je vais essayer de le soulever par l'arrière"

...

Après 15 minutes de lutte au cours desquelles on aurait dit que Dedin essayait d'abuser sexuellement du chien... les sisters décidèrent qu'il était temps de changer encore de stratégie.

 

* * *

 

3ème stratégie :


Dedin : "Tiens regarde là-bas, il y'a une vieille cagette. Je vais la placer contre le rebord du canal, ça lui servira de marchepied" (marchepatte ça se dit ?) 

 

Patate : "Yessss !!! Avec ça il devrait réussir à sortir."

 

Que dalle !

 

Une fois la cagette placée contre la paroi du canal, Junior se contentait de la regarder d'un air absent... sans qu'il lui vienne une seule seconde à l'esprit, l'idée de monter dessus.

 

Dedin dû non seulement placer les pattes avant de Junior sur le rebord du canal, mais également soulever l'une après l'autre ses pattes arrières pour les poser une à une sur la cagette.

 

Une flèche ce Junior  !!!

 

Ainsi placé sur la cagette, toujours aucun reflexe de saut chez ce magnifique spécimen de l'une des races canines les plus reconnues pour la hauteur de saut.

 

Encore une exception qui confirme la règle.... encore pour notre tronche.

 

* * *

 

http://3.bp.blogspot.com/-OZlNV7IaS4g/Tazq-qiG0QI/AAAAAAAAE4k/gjCWIKO03-4/s400/dogsagain74.png

(source : Picture from the great Allie)

 

 

4ème stratégie : 


Patate : "Rajoute le petit carton sur la cagette, ça fera une marche en plus, après il devrait arriver à sortir."

 

Dedin : "Non mais et puis quoi encore ? Il est sérieux lui ? Faut qu'on lui construise un escalier ??? Pfffffffffff"

 

Tout en continuant à souffler et à pester, Dedin s'exécuta et plaça un petit carton récupéré à côté d'un conteneur à ordures sur la cagette.

 

Rebelote.... Junior n'ayant pas l'air de comprendre le système de l'escalier... Dedin plaça une patte arrière du chien sur le petit carton et là........ Miracle de l'évolution ! 

 

A 2 heures 15 du matin, Junior comprit enfin, et plaça de lui même sa deuxième patte arrière sur le carton, puis grimpa tout seul comme un grand (Patate le soutenant comme même sous les pattes avant... faut pas rêver !) sur le rebord du canal.

 

ENFIIIIIIIIIIIIIIIIIIN !!!

 

http://2.bp.blogspot.com/--O3QdP270IM/TaCymw2JbYI/AAAAAAAAEzI/h_iweGLR6po/s400/dogsagain3alt.png

(source : Picture from the great Allie)


Ainsi libéré de son piège, Junior se rassit et regarda les sisters l'air de dire "Bon, maintenant on fait quoi ?"

 

- "Euuuh ! Nous on rentre chez nous et toi tu te démerde mon pote !"

 

Se sentant coupables d'abandonner là Junior, le berger allemand le plus bête de la création, les sisters regardèrent de plus près le collier du chien, dans l'espoir d'y trouver des renseignements sur son proprétaire.

 

BENEDICTION ! Au dos du médaillon estampillé "JUNIOR", était noté un numéro de téléphone portable.

 

Patate : "Bon, on appelle le proprio qu'il vienne récupérer son clébard, et on rentre."

 

Dedin : "Ouais... sauf qu'il est 2 heures du mat' ! ça craint pas d'appeler à cette heure-ci ?"

 

Patate : "Ben il n'avait qu'à mieux surveiller son chien et pas le laisser trainer tout seul dehors ! Non mais sans déconner !!!"

 

Remontée à bloc, Patate composa le numéro du propriétaire et fit un sermon digne des meilleurs orateurs.... à la messagerie vocale !

 

En effet, malgré plusieurs tentatives, le propriétaire devant dormir comme un bienheureux et se fichant certainement du sort de son chien comme de la dernière pluie, l'appel téléphonique des sisters demeura vain.

 

Alors qu'elles renonçaient à tenter de joindre le propriétaire de Rantanplan, les sisters découvrirent avec stupeur que ce con de Junior avait éventré un énorme sac poubelle puant et en dévorait l'interieur.... en l'occurence ce qui semblait être des penne rigate crues !

 

En s'approchant vivement du chien, Patate tenta de le raisonner : "Mais lâche ça putain Junioooor ! C'est dégueulasse !!! Et en plus c'est des pâtes crues, tu vas être malade !"

 

Tout à coup, à la vue de Patate s'approchant de son festin, Junior sembla retrouver son instinct animal...

 

Il retroussa ses babines pour nous montrer ses belles quenottes que nous n'avions pas remarquées jusque là et commença à grogner sauvagement.

 

Dedin "Bon ok Junior, tout doux ! tout doux ! On est tes copines, tu te rappelles ? C'est nous qui t'avons aidé à sortir du canal"

 

  "Grrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr" Traduction : "Rien à foutre ! C'est ma bouffe ! La première qui s'approche, j'la gnaque !"

 

Sans demander leur reste, les sisters rentrèrent chez elles, en pensant à un vieil adage provençal :


"Faï de ben à Betrand, te lou rendra en caguant"

 

... et en l'occurence...

 

FAIS DU BIEN A JUNIOR, ET CE FILS DE P... TE MORD !

Partager cet article

Repost 0
Published by Maboulsisters - dans Mauvais délires
commenter cet article

commentaires