Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Les Sisters

  • : Maboulsisters
  • Maboulsisters
  • : Deux sœurs partagent leurs délires et déboires de tous les jours à Maboulworld
  • Contact

Pour écrire aux sisters

maboulsisters@gmail.com

Archives

Pages

23 février 2010 2 23 /02 /février /2010 21:32
Au lieu de réviser, les sisters avaient décidé de décorer chacune une petite boite format plumier, selon leurs inspirations du moment.

Dedin style Boolywood

Photo1229.jpg
Patate style rien du tout parce qu'elle voulait juste que ce soit marron et orange.


Photo1223.jpg
Alors qu'en pensez-vous ?


Et pour la première fois, aucun doigt n'a été coupé, collé, cloué, scié, brûlé !
Repost 0
Published by Maboulsisters - dans Délires artistiques
commenter cet article
7 décembre 2009 1 07 /12 /décembre /2009 13:53

Ce que vous voyez là n'est que très banal, voire quotidien chez les sisters, dignes représentantes de Gaston Lagaffe.

Une seconde d'inattention, une faim qui commence à se faire sentir, une araignée qui passe... tout est prétexte à ce que la désormais célèbre et légendaire maladresse des sisters se manifeste.

Cette fois là, la jolie lampe de Dedin, envoyée ad patres par un violent coup de chaise (explications censurées pour préserver la sensibilité de nos lecteurs).

Après l'autopsie qui confirma le décès de la lampe par éclatement du corps en 18 morceaux, les sisters ont décidé de la jouer "Urgences" et de procéder à la greffe de la tête, intacte, sur le corps d'une autre malheureuse victime qui avait perdu la sienne lors d'une séance de ménage dominical.


Oui mais voilà cela revenait à greffer la tête d'Obama sur le corps de Sarkozy ! Il fallait donc "Obamaïser" le corps de la seconde victime.

20 heures.

L'opération commence.

Il faut d'abord débarasser la première victime du bout de céramique restant accroché au fil électrique.

20 heures 02

Dedin se met à sauter dans tous les sens en secouant son doigt ensanglanté. Elle a réussi à se couper sur ledit bout de céramique.

Désinfection et nettoyage de la salle d'opération.

20 heures 10

Le corps de la lampe était vernis. Passage rapide de papier verre pour gratter la couche de vernis. Le niveau de stress est à son comble... Dedin va t'elle se couper avec un grain de verre du papier ? Suspens...


20 heures 30


Première couche de peinture chocolat. La victime commence à ressembler à Mickaël Jackson mais en processus de colorisation inversée. C'est bon signe.


21 heures 15


Après trois couches de peinture, la victime arbore fièrement son nouveau hâle.

21 heures 45

Les sisters décident de rajouter un petit "plus" en peignant une bande dorée sur le corps de la deuxième victime.



22 heures


L'opération est presque terminée....


Il ne reste plus qu'à faire intervenir Mr Patate pour rétablir les connexions nerveuses entre les deux victimes pour terminer cette greffe dont le résultat semble prometteur.


A suivre donc...
Repost 0
6 décembre 2009 7 06 /12 /décembre /2009 13:14
Les multiples fêtes de cette fin d'année (Aïd el kebir, Hanoucca, Noël, Dong Zhi) sont très propices aux miracles...

La preuve ?

8 mois après avoir commencé le carnage du siècle, les sisters ont retroussé leurs manches pour le finir à temps pour Noël.


Première étape repasser une couche de peinture marron pour cacher les multiples petites taches faites au fur et à mesure de l'avancement du "tableau".

Puis remplissage des pétales de la fleur avec une jolie peinture turquoise et le centre avec le glitter argenté.





Puis collage du papillon turquoise.


Et tout ça presque sans dégâts !!! Bon ok ça fait un chouia chargé... mais c'est pour une petite fille de 8 ans et en plus vu les multiples "catastrophes" à rattraper on avait pas trop le choix.


Mieux vaut tard que jamais !
Repost 0
22 novembre 2009 7 22 /11 /novembre /2009 19:06
Dégoutées par notre premier essai, nous avions décidé dans la foulée de commencer une autre peinture, plus petite cette fois, mais surtout de la finir.

Avec une toute petite toile, nous pensions (à tort) faire moins de dégâts...

Après nous être "entendues" sur le thème et les couleurs, nous avons même réussi à peindre le fond dans le même sens.... une première victoire.


Deuxième victoire...... les sisters ont investi dans l'achat d'un..... cutter... si ! si ! un vrai ! avec le manche.... et une vraie lame.. entière, pas rouillée...  la classe quoi !

Ce qui nous a permis de couper facilement nos doigts... et accessoirement le pochoir en forme de main de Fatma.

La suite des "évènements" est simple.. enfin, si on est pas trop regardant sur  les petits poils de pinceaux collés sur la toile, les traces de doigts et les petites bavures... 


Le plus dur en fait est d'attendre que ça sèche pour continuer... Vous noterez au passage la petitesse de la toile d'où la nette diminution des bétises des sisters sur cette réalisation.


Remplissage de la main avec de la peinture dorée...  grosse galère soit dit en passant... Rien avoir avec les magnifiques arabesques de chez JasmineandCo.

Bref, après avoir passé trois plombes à corriger à l'aide d'un cure-dent et d'un coton tige les  petits dessins qui n'avaient "d'arabesques" que le nom... il fallait commencer à coller les petits strass...

Mais pourquoi diable attendre que la peinture dorée sèche ? non ! c'est bien plus marrant d'essayer de coller les petits strass en foutant en l'air tout le travail fait jusque là.... tout en écrasant soigneusement avec nos grosses paluches, les petits traits dorés à peine secs.

Pour la suite, nous avions décidé de coller des petits strass de la même couleur que le fond de la toile... rien de bien grave... ?

Et si !.... Les sisters ont naïvement cru pouvoir utiliser de la super-glue 3... et donc... tadaaaa


En moins de 30 secondes, un strass était déjà super méga collé sur la table... Et encore nous avons censuré pour les âmes sensibles le passage où Patate se retrouve collée à l'appareil photo... à la table.. au cure-dent... à Dedin...


Passons rapidement sur le moment où Patate essuie très intelligement un reste de colle sur les doigs avec un morceau de sopalin... qui est forcément resté collé sur ses doigts... The Big Carnage !

Idem pour le passage où Dedin utilise une règle en plastique comme racloir pour décoller le strass de la table... strass qui en se décollant a manqué de crever l'oeil de Patate...

Bref il n'a pas fallu longtemps avant que le naturel revienne au galop et que les sisters déploient leurs talents destructeurs.


Au bout de 3 heures, les 5 strass étaient enfin collés (sur la toile... parce que sur le reste il a fallu beaucoup beaucoup moins de temps).

C'est là que nous nous sommes dit... "merde il manque un truc."... "et tiens pourquoi pas aller fouiner dans la boite à couture de maman"... (chut officiellement c'est la petite cousine de 2 ans qui y a foutu le bordel...)


Après avoir vidé les multiples boites de perles et sequins... et avoir trouvé de jolies petites étoiles dorées pour agrémenter notre petit chef d'oeuvre, il ne manquait que des petites lunes... oui mais voilà.... pas de lune !

Fi donc ! il y a de jolis petits sequins ronds... et avec un ciseau nous avons patiemment découpé des petits quartiers de lune.


Et voilàààà ! la première création des sisters... entièrement terminée sans effusion de sang... ou presque.

Repost 0
31 juillet 2009 5 31 /07 /juillet /2009 10:04

Vous vous rappelez nos premiers balbutiements "créatifs" ?

Et oui.... flemmardes, comme à leur habitude, les sisters n'ont toujours pas terminé cette toile, quatre mois après... et d'ici qu'on la termine, la petite cousine de 7 ans, a qui la toile était destinée à décorer la chambre, aura soufflé ses 18 bougies...  

Après avoir attendu trois plombes que la peinture turquoise (à l'huile) sèche... et s'être rendues compte qu'elles avaient laissé leurs empreintes (de coude, de doigts, de nez....) un peu partout...


Après avoir collé, recollé, décollé, re-recollé nos doigts, et accessoirement les sequins turquoises .... et s'êtres rendues comptes que le fusain pour faire le contour.... eh ben ça laisse aussi de sales traces et qu'il va falloir trouver une solution pour effacer tout ça...


Bref... après ce massacre, les sisters, loin de se décourager, ont commencé, et FINI (si si on vous jure !) leur second tableau.... (ou plutôt tablette vu le format riquiqui mais sympa qui a vachement réduit  les possibilités qui s'offraient à Patate et Dedin de laisser libre court à leur inspiration à caractère destructif...)

Tadaaaa !


Un petit aperçu mais on vous en reparle très bientôt...

 

Repost 0
28 juin 2009 7 28 /06 /juin /2009 20:28

Notre premier tableau (toujours pas terminé à ce jour) était une commande pour la chambre à coucher de la petite cousine.

Les couleurs étaient imposées : Marron et turquoise comme la déco de la chambre ainsi que le format de la toile.

Comme toujours, les sisters ont acheté leur matériel dix minutes avant la fermeture du magasin, en attrapant le premier tube de peinture marron et la seule peinture turquoise disponible.... ce détail a son importance.

Première galère, peindre la toile... Dedin et Patate ont une patience limitée, n'ont pas de patience et sont artistes dans l'âme du moment que l'oeuvre est terminée en 10 mn...

L'essai au rouleau (censé nous faire gagner du temps) s'est avéré être une ca-tas-trophe ! Est-il besoin de préciser que le rouleau a été attrapé au hasard, juste avant le passage en caisse ?

Ce p..... de rouleau, qui comme son nom l'indique est censé rouler, à décider d'être solidaire avec les mouvements de grève du mois de mai. No comment pour la suite...

Bref au bout d'une demie-heure à rattraper les "merdes" du rouleau non-roulant, les sisters ont fini de peindre le fond de la toile.... l'une ayant commencé à peindre le haut de la toile , de haut en bas, et la seconde le bas de la toile, de droite à gauche...


2ème étape... 2ème prise de tête : Mais qu'est ce qu'on va bien pouvoir peindre en turquoise sur cette toile ?

Les sisters se crêpent le chignon, l'une veut faire des arabesques, l'autre des fleurs style Hawaï....

Après avoir fait un trou sur nos feuilles de brouillon à force de gommer... avoir failli mourir de rire chacune se moquant du travail de l'autre... avoir laissé des traces de chocolat sur nos feuilles... nous sommes tombées d'accord sur un modèle de tatouage tribal qui semblait plus facile à dessiner et à peindre.

Semblait seulement...

Une fois les dessins terminés, il fallait en faire des pochoirs et là... problème (encore)... pas de cutter chez les sisters !

En fouillant dans la boite à outils de Mr Patate où nous avons trouvé un bout de lame de cutter, rouillé, sans manche bien entendu...

Voilà Dedin et Patate en galère pour couper les pochoirs, avec chacune un bout du bout de lame de cutter... l'une protégéant ses doigts avec un bande de PQ... l'autre avec un bout de patafix (ce qui s'est avéré une nouvelle fois une supra méga mauvaise idée... il reste
d'ailleurs un peu de notre ADN sur les pochoirs !)



Nouvelle aventure pour fixer les pochoirs sur la toile et surtout les petites pointes pour éviter que la peinture n'aille dessous... A grand renfort de scotch et de patafix... (grosse cagade comme on dit par chez nous).

 

Chacune de son côté, commence à remplir son pochoir avec notre merveilleuse peinture turquoise en tapotant (pour suivre les "bons" conseils d'une certaine Valérie D. qui vu le résultat obtenu a souhaité garder l'anonymat).

 

Sauf que bizarrement là, la peinture ne veut pas s'étaler, colle au pinceau, et sent super fort...

 

 

Toutes contentes, malgré les petits amas de peinture turquoise à certains endroits, que les sisters comptent arranger dès le séchage de la peinture, elles entament la 3ème étape,  dessiner deux motifs en forme de goutte d'eau avec une peinture "glitter" argentée légèrement en relief qu'elles comptent remplir avec des sequins turquoises...

 

 


(Vous remarquerez entouré dans le coin, le "fameux" bout du bout de cutter fait maison...)

 

Jusque là, tous les problèmes rencontrés ont été plus ou moins solutionnés grâce au système D... il ne reste qu'à attendre que la peinture sèche pour coller nos sequins... rendez-vous est pris 2 jours après pour ce faire.

 

Sauf que 2 jours après... nouvelle merde... la peinture turquoise n'est toujours pas sèche ! Et pour cause c'est de la peinture à l'huile !!! Sur un fond de peinture acrylique....


Bien entendu les sisters ne s'en rendent compte qu'au moment de coller les sequins, lorsqu'elles se retrouvent les coudes collés à la toile... d'où une multitude de petites tâches turquoise, à reprendre lorsque le tableau sera terminé (un jour...).

 


La dernière touche au tableau, et dernière merde... la petite fleur censée être peinte avec le même "glitter" argenté que les gouttes d'eau... sauf que nous avons deux glitters argentés, un argent clair (celui des gouttes d'eau) et un argent foncé......  oui, vous avez tout compris... !

 

Notre "chef d'oeuvre" est en l'état car, démoralisées par tout le rattrapage qu'il y a à faire, nous avons commencé depuis, d'autres toiles à quatre mains, qui n'ont pas causé ont causé moins de déboires et que les sisters vous présenteront prochainement.

 

A très bientôt !

 

Edit : On vous expliquera aussi le pourquoi de la présence d'une boule de Noêl dans l'assiette en plastique qui faisait office de palette (because le magasin allait fermer et la caissière nous a fait son regard scarface au moment de retourner en cherche une).


 

 


 


Repost 0